Spectacle théâtral juin 2014

PREMIERE PARTIE : Les enfants scolarisés au primaire des ateliers théâtre du mercredi à Cahors et du vendredi à Belfort-du-Quercy interprètent la pièce UNE JAMBE, DEUX PIEDS MON OEIL, COMEDIE EAU CLAIRE DE LUNE écrite en 1997 par Monique Enckell.
C’est le soir de Noël. Petit homme a dessiné sa maison sur le trottoir. Il est fatigué, il a faim, il a froid, il ne veut plus grandir. Gardienne des lieux l’aperçoit et lui ordonne de déguerpir. Il fait le mort. Rien ni personne, pas même des tambourins dans la nuit, pas même les forces de gendarmerie, n’auront raison de lui. Si, une voix, celle de demoiselle Sylvie. En tutu, dans la nuit, elle danse. Est ce un ange, est ce une fée ?

Monique Enckell a vécu en Afrique, notamment dix années en Algérie. Elle a été comédienne, scénariste, réalisatrice et écrit pour la radio et le théâtre. Elle est également l’auteur de deux romans , Madame l’Afrique et Quand je serai grande, je serai étrangère.
« Avec le théâtre pour enfants on ose aller à ses rêves. Si j’en avais pas écrit, j’aurais voulu être trapéziste. Le trapèze, c’est la liberté dans l’espace. Il n’y a que lorsque j’écris pour les enfants que je retrouve cette liberté là. Les enfants ont cependant un certain conservatisme. Ils ont besoin de retrouver la fée, la sorcière, le prince charmant... »

Conteurs :
Eva Bina
Lyne Goma Goma
Yanis Mouly
Myriam Hassoune
Charlotte Flynn
Drystan Brétillard
Manon Guiraud

Brigadier mal luné : 
Gabin Bertrand
Martin Lagarde
Eïna Bessagnet
Drystan Brétillard
Myriam Hassoune
Charlotte Flynn
Mélissandre Defosse
Sacha Cubaynes Henri
Esteban Sysengthong-Enjalbert

Petit homme :
Joao Leo Proenca Achile Bessières
Lyne Goma Goma
Myriam Hassoune
Mélissandre Defosse
Isaure Ferrer Diaz
Sacha Cubaynes-Henry
Océane Monthe Kamaha
Thomas Serin Astoul
Esteban Sysengthong-Enjalbert

Demoiselle Sylvie :
Jeanne Chanut
Manon Guiraud
Perle Raimbault
Chloélia Lebreaud Faure
Daisy Jacqueme-Sutherland
Coline Vanderplancke

Homme au tambourin :
Baptiste Arrix Pouget Paul Salmi

Messagères :
Louise Vilars
Mila Aguirre Gomez Corta

Gardienne des lieux :
Antonia Chalem
Bertille Raynal
Coline Vanderplancke
Eïna Bessagnet

DEUXIEME PARTIE : Les élèves scolarisés au collège interprètent la pièce de Jean Tardieu UN MOT POUR UN AUTRE tiré de sa trilogie La Comédie du langage.

Vers l’année 1900, époque étrange entre toutes, une curieuse épidémie s’abattit sur la population des villes, principalement sur les classes fortunées. Les misérables atteints de ce mal prenaient soudain les mots les uns pour les autres, comme s’ils eussent puisé au hasard les paroles dans un sac. Le plus curieux est que les malades ne s’apercevaient pas de leur infirmité, qu’ils restaient d’ailleurs sains d’esprit, tout en tenant des propos en apparence incohérents, que, même au plus fort du fléau, les conversations allaient bon train, bref, que le seul organe atteint étaient : le « vocabulaire ».

Jean Tardieu a traversé le XXième siècle (1903-1995). Poète avant tout et surtout, il a aussi écrit pour le théâtre et pour la radio. Dans la préface à la Comédie du langage, il revendique dans ses créations poétiques une « recherche fondamentale des vertus et des limites du langage ». Son écriture, notamment au sein du groupe littéraire expérimental de l’OULIPO, explore le langage poétique et sa relation avec le langage de tous les jours.

Madame :
Dalva Belcour
Agathe Vaz
Amélie Chamayou

Madame de Perleminouze :
Céline Boblet
Lucie Nesliat
Camille Jacquet

Monsieur de Perleminouze
Manuel Bueno De Pablos
Victor Chieze
Yohan Thibault

Irma
Lucile Lebret
Mélissa Vidalenc
Louna Dupeyroux

ARTISTES INVITES

Thierry Montagne, pianiste

C’est lors d’une soirée organisée par l’Association Léz’arts à la maison que j’ai découvert Thierry Montagne dans une performance musicale où se mêlait improvisation jazz et musique électronique jouée par David Reynier, un des initiateurs du collectif Neurotronic dont j’avais accueilli dans ma maison une édition du Placard headphone Festival (Concerts pour casques). Récemment, également sur l’invitation de Léz’arts à la maison, Thierry Montagne, accompagné d’un trompettiste, d’un bassiste et d’un batteur, nous proposait l’expérience musicale d’une rencontre entre fragments sonores cinématographiques des plus éclectiques – d’ Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle au Parrain de Coppola- et musiques de films revisitées.. librement interprétées... Approche résolument jazz ouverte à des images mentales et à des voix d’acteurs. Ses performances de pianiste laissent deviner une solide formation classique qui en fait un enseignant complet assumant entre autres actions pédagogiques la direction de l’école de musique de Lauzerte. Accompagnant au piano nos acteurs en herbe, improvisant à leur côté, se mêlant à leur parole proférée, sa performance va dans le sens d’une démarche musicale qui conjugue l’affirmation d’une identité jazz à un désir d’interdisciplinarité. Sa présence ce soir, après une première collaboration lors du spectacle de rue que j’avais mis en scène avec des enfants du quartier des Badernes à Cahors, participe à ce croisement des arts recherchés au sein des créations OCTopus RITMO.

Alexa Courdesses, peintre-graphiste

Graphiste et plasticienne, Alexa Courdesses a suivi des études en Communication graphiques aux Beaux-Arts de Toulouse et Bordeaux avant de travailler comme graphiste dans plusieurs sociétés. Elle satisfait sa curiosité et son goût pour le changement en déménageant souvent et enchaîne les expériences professionnelles de Paris à Toulouse, en passant par Nantes, Lyon et l’Andorre. Parallèlement à cette activité principale, elle pratique la peinture, expose de temps en temps et s’intéresse également à d’autres médiums (gravure, photographie…). Aujourd’hui elle est de retour dans le Lot et a ouvert son studio de communication graphique : l’Atelier Moka.
En l’invitant à venir prendre des photos lors des répétitions, je trouvais intéressant de ne pas faire appel à un photographe professionnel pour saisir ces moments théâtraux mais de solliciter le regard d’une peintre qui s’est toujours frottée au monde des arts vivants et qui s’implique par ailleurs au sein du collectif lotois pluridisciplinaire Babel Gum. Cette fois encore, il s’agissait de croiser les regards et les pratiques.

Mariette Bouillet, Directrice artistique OCTopus RITMO, les arts croisés...

Galerie Photos



OCTOPUS RITMO
125 rue Maréchal FOCH
46000 CAHORS

Tel : 06 77 47 92 65

email : octopus.ritmo@gmail.com

Actualité

STAGE THEATRE VACANCES D’HIVER 2018

STAGE THEATRE VACANCES D'HIVER 2018

Du 19 au 23 février 2018 OCTopus RITMO propose un stage théâtre sur Cahors pour des enfants scolarisés en primaire.Donnés sur 5 demi-journées de 14h à 17h, ce stage se déroulera dans l’ancienne petite gare de Cabessut. Il sera animé par la metteur en scène Mariette Bouillet.

© Association OCTopus Ritmo / Création de site Internet à Cahors : CréaQuercy / Espace privé